Création

Billy, les jours de hurlements

Texte : Fabien Cloutier
Mise en scène : Sylvain Bélanger

Billy3

Dates et lieux

Du 9 au 27 septembre 2013 à La Licorne
514 523-2246 theatrelalicorne.com

Du 15 octobre au 2 novembre 2013 au Périscope
418 529-2183 theatreperiscope.qc.ca

Le 5 octobre 2013 à la Maison de la culture Maisonneuve
Le 10 octobre 2013 à la Maison de la culture Plateau Mont-Royal
Le 11 octobre 2013 à la Maison de la culture Villeray/ St-Michel/ Parc-Extension
Le 12 octobre 2013 à la Maison de la culture Rosemont-La-Petite-Patrie
Le 5 novembre 2013 à la Maison de la culture Frontenac
Le 7 novembre 2013 à Ste-Marie de Beauce
Le 8 novembre 2013 à Le Bic
Le 9 novembre 2013 à New Richmond
Le 12 novembre 2013 à la Maison de la culture Côte-des-Neiges
Le 14 novembre 21013 à la Maison de la culture Ahuntic
Le 15 novembre 2013 à L’Entrepôt, Lachine
Le 16 novembre 2013 à la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord

Archives
Du 30 au 18 mai 2012  au Théâtre la Licorne
Une production du Théâtre du Grand Jour

Crédits de production

Texte : Fabien Cloutier
Mise en scène : Sylvain Bélanger

Avec : Louise Bombardier , Guillaume Cyr et Catherine Larochelle

Scénographie : Évelyne Paquette
Costumes : Marc Senécal
Musique originale : Larsen Lupin
Éclairages : Erwann Bernard
Assistance à la mise en scène : Catherine La Frenière
Direction de production : Marie-Hélène Dufort
Direction technique : Simon Cloutier Tourneur: Summum Communications Yves Bellefleur: (819) 820-0236
Billy , c’est le quotidien inhabituel des gens ordinaires qui se transforment maladroitement en justiciers, qui cherchent aussi à se faire justice et qui jappent, confortablement attachés. Des personnages aveuglés par leur propre colère et qui risquent de s’y perdre. Ils seront contraints au pire. Car en déployant l’histoire des gens qui veulent en sauver d’autres — alors que ceux-ci n’ont rien demandé — Billy raconte l’histoire de gens qui passent à côté de leur révolution…

Au moyen d’une langue forte, rythmique et charnue, Fabien Cloutier fait déferler la vague contaminante d’une colère construite de toutes pièces sur les préjugés, les idées reçues et notre propre ignorance des autres. Billy déploie sur scène une véritable catharsis collective, un «chiâlage» habile et libre, devenu sport national, à la fois jouissif et contagieux.